Communauté

Virginie : FizzUp et pole dance, une association idéale

Après Sabrina ou encore Sébastien Chabal, c’est au tour de Virginie de vous raconter son histoire. Ayant découvert les bienfaits de la pratique physique après 40 ans, elle vous montre aujourd’hui que FizzUp et pole dance forment une association idéale pour garder confiance en soi.

Ma découverte du sport à 40 ans passés

Ma rencontre et ma passion pour le sport ont été très tardives. Hormis le sport durant mes années scolaires, je n’en ai jamais vraiment fait. Ça n’a jamais été dans mes préoccupations ni dans mes centres d’intérêt. Donc en gros, de 18 à 40 ans pas de sport ! Juste de la marche (car je n’ai pas le permis de conduire ) ou des montées d’escalier dans le métro. Je n’avais pas trop le choix… Et puis un boulot ultra prenant et exigeant auquel je consacrais une très grande partie de ma journée, souvent sans pause déjeuner. Le soir les enfants, le week-end la maison. J’étais tellement fatiguée que le sport ne me venait pas à l’esprit durant cette période. Je ne me serai jamais levée 5 minutes plus tôt pour faire une série d’abdos !

virginie_fizzup_et_pole_dance_03Et puis à quasi 40 ans, après ma séparation, j’ai dû composer avec une certaine solitude, les enfants n’étant plus chaque semaine à la maison. Plutôt que de tourner en rond ou de broyer du noir, j’ai voulu m’occuper, essayer quelque chose que je n’avais jamais fait, renouer avec moi-même, me trouver un nouveau centre d’intérêt qui me fasse aussi rencontrer des gens et qui soit sympa, ludique et fun. Un soir à la télé, je suis tombée sur une émission style la France a un incroyable talent et j’ai vu une femme qui faisait de la pole dance. Je suis restée scotchée ! Je me disais : « Mais non ! On ne peut pas faire ça avec, autour ou sur une barre. Wouah !!! C‘est tellement beau ! » Et quelques jours après, je cherchais sur Paris une école de pole dance. C’est le début de mon changement de vie, car tout a commencé à ce moment-là.

Les six premiers mois, j’y allais 1h par semaine, sans plus. Je ne faisais rien d’autre à côté. C’était dur, j’avais mal partout, des courbatures de fou, car on travaillait la souplesse (et j’étais tout sauf souple !) et le renforcement musculaire. Mais je m’amusais et j’aimais vraiment cette nouvelle activité (et çà, c’est la clé !) donc ça n’avait pas d’importance. J’étais toujours contente d‘aller au studio. Petit à petit, j’ai commencé à faire des figures, à maitriser des mouvements dont jamais je ne me serai crue capable.

La pole a beaucoup joué dans le fait de me donner confiance en moi. Elle m’a réconcilié en partie avec mon corps, à être plus à l’aise avec mon corps. Elle m’a aidé à assumer ma féminité aussi. Elle m’a fait découvrir certains côtés de moi que je ne connaissais pas ou que je n’assumais pas. Au bout de 6 mois, j’ai eu envie de plus et comme je n’avais pas beaucoup de temps libre, j’ai acheté ma barre de pole que j’ai installé à la maison. J’ai aussi décidé de changer d’école de pole. Ces deux choix m’ont permis de beaucoup progresser.

L’année suivante, j’ai eu plus de temps sans les enfants donc j’ai pris plus de cours jusqu’à arriver à une sorte de palier et je me suis rendu compte que musculairement parlant, je n’avais pas beaucoup de « bras », que je n’avais pas du tout de cardio et donc que si je voulais avancer en pole, il fallait que je fasse autre chose à côté pour gagner en force et en endurance. J’avais besoin d’un accompagnement sportif supplémentaire, mais qui me permettent de concilier aussi bien ma passion pour le pole et mon emploi du temps chargé. Me rendre en salle de sport était trop lourd. Au printemps 2017, j’ai découvert FizzUp et tous les bénéfices de la musculation au poids de corps.

FizzUp et pole dance pour être fière de son corps à 40 ans

FizzUp était idéal pour moi, avec la possibilité de choisir son objectif, de calibrer ses séances, d’en faire un peu plus ou un peu moins selon son état du jour, mais tout en étant suivi, tout en sachant que la séance est là et qu’elle nous attend, qu’on n’a pas à se « casser la tête » pour organiser sa séance, mais en même temps, on ne sait jamais de quoi elle sera entièrement constituée. Ce qui est aussi appréciable, c’est de voir et noter ses progrès. Forcément, le jour de l’évaluation finale, on veut faire plus qu’au début, donc on est sans cesse en challenge avec nous-mêmes et ça fait avancer.

virginie_fizzup_et_pole_dance_01

Puis des séances avec matériel ont fait leur arrivée dans l’application FizzUp. J’ai commencé à faire de plus en plus de sport à la maison, ce qui m’a permis d’être plus régulière et d’équilibrer mes semaines. Selon les périodes, je travaille au poids du corps ou avec du matériel. Je travaille certaines parties ciblées du corps ou en full body. J’ai un travail prenant, stressant, avec pas mal de responsabilités, des personnes à encadrer, une équipe à gérer. Le sport est devenu un vrai besoin aujourd’hui, ma bouffée d’oxygène.

Ma transformation physique 

Grâce à la pole et à ma pratique intensive du fitness avec FizzUp, mon physique s’est totalement transformé. Avant, j’étais plutôt mince et pas dessiné. Aujourd’hui, mon corps s’est vraiment sculpté. Et j’ai aussi développé mes capacités physiques.

Mes fessiers sont bien développés, de même que mes cuisses avec le programme FizzUp Booty. Depuis cet été, le travail avec kettlebell a développé mes bras et mes épaules d’une façon plus que visible. Cela s’est confirmé avec le programme No Limits, programme FizzUp full body au poids du corps, mais quand même très axé haut du corps. C’est toujours un vrai plaisir de faire ma séance, car je sais que quoi qu’il se passe, je serai bien après. Bien physiquement et bien mentalement. Quand en plus on voit de vrais résultats, forcément c’est encore plus motivant.

virginie_fizzup_et_pole_dance_02

J’ai osé me mettre au running et m’inscrire à plusieurs courses notamment la Parisienne en septembre. Tout ça, après 40 ans ! Aujourd’hui je tente, je me lance et j’ose vivre de nouvelles expériences sportives. Le sport fait partie intégrante de ma vie, sous différentes formes qui m’apportent toutes. Grâce à cette pratique régulière, je me sens sereine, de bonne humeur et fière de mon corps à 44 ans. Et ça, ça n’a pas de prix.

Comme Virginie (@polesweetie), trouvez votre équilibre grâce à une pratique sportive régulière et encadrée. FizzUp et pole dance lui ont apporté une meilleure connaissance d’elle-même, à vous de trouver vos outils. Votre coach FizzUp vous accompagne dans tous vos défis, pour découvrir qu’à 40 ans, c’est le début de nouvelles aventures !