Nutrition

Régime végétarien : quel impact sur la santé ?

Le régime végétarien n’a rien d’une mode ou d’une pratique passagère. Ce régime alimentaire trouve ses adeptes dès l’Antiquité, nombreux sont ceux qui se laissent séduire aujourd’hui. Pourtant des voix s’élèvent encore pour dénoncer ce mode d’alimentation. Qu’en est-il vraiment ? Qu’est-ce que le végétarisme ? Quel est son impact sur la santé ? Le coach FizzUp fait la lumière sur ces interrogations.

Régime végétarien : mode d’emploi

Le végétarisme est un mode d’alimentation qui consiste à exclure la viande, les poissons et les fruits de mer. En France, on estime que 2 à 4 % de la population aurait déjà adopté ce mode de consommation, cependant une plus grande partie de la population (10%) serait déjà flexitarienne. Autrement dit, ces personnes auraient déjà limité leur consommation de produits issus de l’exploitation animale, avec pour finalité la volonté d’adopter un régime végétarien.regime_végétarien_01

  • Pourquoi le végétarisme ?

Scandales alimentaires, maltraitance animale, voracité de l’industrie agroalimentaire, volonté de vous assurer une meilleure santé et d’adopter un mode d’alimentation plus respectueux de l’environnement sont autant de raisons qui expliquent cette tendance et cette volonté de changer de mode d’alimentation.

  • Les différents régimes végétariens

Le régime végétarien se décline en de nombreuses variantes, certaines sont plus permissives et d’autres plus strictes. Le lacto-ovo-végétarisme autorise la consommation de produits laitiers et d’œufs. Le lactovégétarisme permet seulement de consommer des produits laitiers. Enfin le semi-végétarisme est assez permissif puisqu’il exclut seulement la viande et n’interdit pas le poisson, les fruits de mer et même la volaille. Enfin, le végétalisme ou végétarisme strict est un régime alimentaire plus contraignant puisqu’il intègre seulement les aliments issus du monde végétal (fruits, légumes, céréales, noix et légumineuses).

Enfin, il apparait important d’aborder également le veganisme. Les vegans intègrent leur régime alimentaire dans une approche plus globale. Le refus de l’exploitation animale est leur principale ligne de conduite duquel découle un mode de vie et de consommation qui leur est propres. Un vegan ne consomme aucun produit issu de l’exploitation animale. Exit le miel, le cuir, les peaux et la laine de ses vêtements ou encore les produits cosmétiques testés sur les animaux.

Suivre un régime végétarien : bon ou mauvais pour ma santé ?

L’alimentation 3ème ou 1ère médecine ? La manière dont vous vous alimentez a un impact considérable sur votre santé et votre bien-être. Il est important de souligner que si aucun aliment n’est irremplaçable, il n’en est pas de même pour les nutriments. Un bon équilibre alimentaire est primordial pour satisfaire vos besoins nutritionnels, 40 à 55% de glucides, 28 à 38% de lipides, et 15 à 30% de protéines. Or plus votre régime est varié et plus votre choix d’aliments est large, plus il est facile de combler vos besoins. Quel que soit votre type de régime végétarien, dès lors qu’il limite vos possibilités alimentaires, il rend plus difficile la satisfaction de vos besoins en nutriments. Mais plus difficile, ne signifie pas impossible !regime_vegetarien_02

  • La question du risque de carences

Dès lors que l’on évoque le végétarisme, de nombreuses barrières s’érigent, la principale étant la question des carences alimentaires.

« Les régimes végétariens et végétaliens bien équilibrés, comblent tous les besoins. » Hélène Baribeau, nutritionniste reconnue et auteur du best-seller « Manger mieux pour être au top ».
En raison de l’absence des viandes et des produits laitiers dans leur alimentation, les végétariens seraient en effet sujets à des carences en protéines, en vitamine B12, en fer, en zinc, en calcium, en vitamine D et en omégas 3.

Une carence en protéine due à la limitation ou à l’absence de viande peut être comblée par les légumineuses, le tofu, les noix, les graines, la levure alimentaire et les produits céréaliers. Le manque de fer peut être évité grâce à une consommation adéquate de haricots blancs, rouges, de lentilles ou encore de pois chiches. Le calcium peut se retrouver dans les amandes, le chou frisé, les brocolis ou encore les boissons enrichis en calcium. Et ainsi de suite… En somme, si vous menez bien votre régime alimentaire et prenez soin de sélectionner correctement vos aliments, vous pouvez tout à fait parvenir à un équilibre alimentaire sain, exempt de toute carence.

  • Les effets bénéfiques sur la santé

En plus de garantir un équilibre sur le plan nutritionnel, de nombreuses études soutiennent même qu’un régime végétarien correctement réfléchi peut avoir de nombreux effets bénéfiques sur la santé.regime_vegetarien_03

En premier lieu, grâce à l’absorption de nombreuses fibres issues des légumineuses, des fruits et autres céréales, le végétarisme aurait un effet rassasiant plus important. Il limiterait ainsi l’obésité. Une étude de 2013 menée dans le cadre du projet EPIC (projet européen de recherche sur l’alimentation et le cancer) a d’ailleurs démontré que les végétariens ont un IMC et un taux de cholestérol plus faibles. Le risque de développer certaines maladies cardiovasculaires est également moins important que pour les non-végétariens.

Tout est donc une question d’équilibre… Un régime végétarien peut tout à fait répondre à vos besoins nutritionnels et peut même avoir des effets bénéfiques sur votre santé. Cependant du fait de leurs caractères restrictifs, ils demandent un effort en temps et en argent plus important pour retrouver tous les nutriments indispensables à votre bonne santé. Quel que soit votre régime alimentaire, végétarien ou omnivore, il est important de limiter les excès et de veiller au bon équilibre de votre alimentation.