Marc : vaincre le mal de dos avec FizzUp

Vos 30 ans approchent à grands pas et cela vous angoisse ? C’est pourtant l’âge de tous les changements comme vous le prouve Marc, chercheur en mathématiques à l’ENS Cachan. Avec FizzUp, il a trouvé le compromis idéal pour allier sa passion des écrans et son envie de démarrer la trentaine dans un corps tonique. Il a même pu vaincre le mal de dos chronique.

Le FizzUp déclic : la trentaine

D’un naturel peu sportif, je suis ce qu’on appelle communément un « geek ». C’est-à-dire que je suis très souvent assis devant l’ordinateur, pour le travail, mais aussi pour le loisir. Je consacre beaucoup de temps à jouer, à écrire, à lire des BDs et à regarder des films. Pourtant j’ai conscience que rester assis devant un écran à longueur de journée n’est clairement pas idéal pour corps humain. D’ailleurs, j’avais jusqu’à il y a quelques mois très souvent mal au bas du dos, douleur qui ne partait pas, même après une bonne nuit de sommeil.témoignage_marc_pompe vaincre le mal de dos

Depuis très jeune, j’ai un léger souci de poids, mais à l’inverse du problème habituel : à mes 18 ans, je pesais 63 kg pour 1m88, ce qui n’était vraiment pas assez et inquiétait particulièrement ma famille. Même si en entrant en Prépa, j’ai finalement réussi à gagner 10 kg, je n’arrive pas à prendre de poids. Ce n’est pas dramatique, mais simplement frustrant lorsqu’on veut augmenter sa masse musculaire comme moi. Car si je ne me force jamais pour me goinfrer, j’ai aussi un dilemme face à la nourriture : je suis allergique et intolérant à beaucoup d’éléments, ce qui limite très vite les sources de protéines. Cela donne un côté assez épique à ma vie : je suis devenu légèrement paranoïaque lorsque je me rends au restaurant.

[quote align=’right’]J’allais deux fois par semaine avec un ami à la salle de musculation du campus. Mais sans réel programme à suivre, on ne savait pas vraiment comment aborder nos séances efficacement et sans risque de blessures. Et trouver des informations sérieuses sur internet n’est pas forcément chose aisée. Comme je n’avais quasiment aucun résultat visible après deux ans, je me suis démotivé et j’ai arrêté.[/quote] Adolescent, je me suis très vite rendu compte que je ne deviendrai pas un grand sportif : j’avais des performances plutôt mauvaises en cours de sport. Etant un geek, cela ne m’a jamais posé problème. Je me sentais bien dans ma peau sans pratiquer de sport. Lorsque j’ai débuté ma thèse dans le domaine de l’imagerie numérique, j’ai décidé de me mettre à la musculation pour « m’étoffer » un minimum.

Le déclic est survenu lorsque j’ai eu 29 ans. Quand je me suis rendu compte que tous mes amis ou collègues du même âge commençaient à prendre du ventre, et que moi-même je rencontrais de nouveaux problèmes de respiration après l’ascension de quelques étages par l’escalier, j’ai décidé de renouer avec une activité physique régulière, afin d’arriver à mes 30 ans avec un corps dont je pourrais être fier. Mais comme je suis fainéant et geek, je n’aime pas trop sortir de chez moi, et encore moins les sports collectifs. J’ai donc commencé à me renseigner sur les nouvelles façons d’aborder la remise en forme et la musculation avec les coachs virtuels. J’ai étudié le problème comme je le fais pour le travail, à savoir en regardant l’état de l’art en la matière. Après avoir lu plusieurs articles, commentaires et comparatifs, j’ai assez vite découvert qu’une nouvelle application venait de sortir et était très prometteuse : FizzUp. Comme je pouvais la tester gratuitement pendant quelques semaines, je l’ai donc installée sur mon téléphone et j’ai instauré une routine que je continue depuis maintenant 14 mois. Elle m’a permise d’atteindre mes objectifs physiques durablement.

FizzUp, un coaching sportif sérieux et de qualité

Ce qui m’a emballé le plus avec FizzUp, c’est son approche sérieuse et documentée (le soutien du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Santé a de suite attiré mon attention et ma confiance) sur la pratique physique. Les articles du blog sont très intéressants et m’ont soit conforté dans ce que je savais déjà, soit appris de nouvelles choses.témoignage_marc_gainage
Après deux semaines de pratique intense, j’ai été conquis : je pouvais faire mon sport quand je voulais, où je voulais, et sans nécessiter le moindre matériel, même si je possédais déjà une barre de traction. [quote align=’left’]Avec FizzUp, je pouvais maintenant effectuer ma séance chez moi, sans devoir supporter les cris d’un coach hystérique sur fond de musique techno infernale, et ça, ça n’a pas de prix ![/quote] Par contre, j’ai du trouver le moyen de m’entrainer sans gêner mes voisins. Le fait d’être suivi, d’avoir une séance d’évaluation qui permet d’estimer les efforts à fournir pour le niveau courant et donc qui s’adapte réellement à notre condition physique est aussi extrêmement appréciable.

L’arrivée des Focus* et du guide nutritionnel a marqué un tournant sur FizzUp. Les nombreuses mises à jour et les divers ajustements prouvent que l’application grandit et évolue avec nous, afin de nous proposer un service de qualité. Malgré de grosses contraintes alimentaires, je me suis essayé aux recettes (surtout celles aux lentilles et l’omelette que j’affectionne particulièrement), désormais disponible dans l’application, et bien que je n’arrive toujours pas à prendre de la masse, je me fais néanmoins plaisir en mangeant des petits plats succulents, que je sais être excellents pour mon corps !

Lorsque les Focus ont fait leur apparition sur FizzUp PRO, j’ai trouvé cette idée géniale, et du coup j’alterne les Focus Dos et Pectoraux avec les séances. Depuis 14 mois, mon objectif de me muscler a été plus ou moins validé. J’ai perdu 1 ou 2 kg au lieu de prendre de la masse, ce qui m’a légèrement déprimé, mais visuellement je vois clairement une progression. Et puis surtout, je me sens plus endurant, plus tonique, et mine de rien, ça booste le moral.

Instaurer une routine saine et bien huilée

Garder la motivation n’est pas évident, surtout lorsque les changements physiques sont très lents à survenir devant la glace, principalement dans mon cas. Mais le fait d’avoir une routine bien huilée, des rappels insistants par mail et sur mon téléphone permettent de garder une certaine motivation, et de me remémorer le bien que je ressens après une séance. Et surtout, le manque procuré après quelques jours d’arrêt forcé se manifeste rapidement. La reprise est pénible, mais sentir à nouveau les tiraillements dans les muscles permet de se souvenir pourquoi on continue. Car je suis peut-être un brin masochiste, mais sentir mes épaules m’élancer, mes bras me tirer et mes abdos se contracter douloureusement au moindre mouvement pour retirer mon sac à dos ou simplement enfiler un tee-shirt sont des sensations très agréables : je me sens vivant, et capable d’affronter n’importe quel obstacle !témoignage_marc_stretching vaincre le mal de dos

Le fait de recommencer à faire du sport m’a redonné confiance en moi et en mon corps. Cela m’a permis d’atteindre le seuil psychologique des 30 ans en toute sérénité. Les courses ne sont plus un fardeau à porter, mais une occasion de challenger ses biceps. Finis le début d’une bedaine de trentenaire et le moral en baisse en hiver. Cerise sur le gâteau : j’ai pu vaincre le mal de dos ! Je continue à privilégier les escaliers dans le métro, mais cette fois sans difficulté respiratoire. Et même si la journée au travail n’a pas été très productive ni satisfaisante, le simple fait de réussir à finir avec succès ma séance me donne ce contentement d’une journée bien remplie. Et surtout, surtout, ça me permet de geeker sans remords. 😉

Si vous faites les mêmes constats que Marc en arrivant à vos 30 ans, prenez-vous en main avec l’aide de votre coach FizzUp PRO. Vous améliorerez considérablement votre qualité de vie et votre bien-être au quotidien. Mathilde et Vivien vous le confirmeront, il n’y a vraiment pas d’âge pour être en forme.

* Fonctionnalités FizzUp PRO

À lire également