Communauté

Fred : -13kg et plus d’énergie avec FizzUp

Vous n’avez aucune énergie et ressentez de nombreuses douleurs dans le dos ? Frédéric vous raconte comment il a trouvé l’équilibre de vie qui lui a fait oublier les coups de barre chroniques et plus d’une dizaine de kilos superflus.

D’où je suis parti

Je m’appelle Frédéric, j’ai 56 ans. J’habite à Nantes. Je travaille dans l’enseignement supérieur. Plus jeune adulte, j’habitais à Lyon. Je pratiquais assidument la course à pied. Adepte des semi-marathons, marathons et courses en montagne (à l’époque, personne ne parle encore de « trail »…), sans manquer  les sports de plein air : un peu d’escalade, de ski de montagne, de spéléo. Des activités que j’ai commencé à pratiquer adolescent, sans jamais avoir été trop fan du sport à l’école.

fred_plus_d_energie_avec_fizzup_02En 1990, j’ai déménagé en Bretagne et j’ai continué à pratiquer les sports de plein air : course à pied le long du littoral deux ou trois fois par semaine, seul ou en groupe, VTT, kayak de mer. J’ai fait quelques compétitions en équipe de 4, avec des épreuves qui s’enchaînent : course à pied, VTT, kayak.

Arrive l’année 2000, je passe une année à Paris, puis je déménage à Nantes. Je me laisse happer par un travail très prenant. Je cours de moins en moins et finis par ne plus courir du tout. Le week-end, je me sens fatigué, je ne bouge pas, et j’arrive au lundi aussi fatigué que le vendredi soir. Début 2017, j’ai mal à une épaule de façon quasi permanente. Je me dis que c’est sans doute un déficit de muscle. J’achète un kettlebell et commence à chercher des exercices ou des applis sur Internet. Je découvre assez rapidement FizzUp. Je pose le kettlebell pour commencer le programme FizzUp Brûle-Graisse Express, idéal pour perdre du poids. En avril 2017, je pèse 103 kg pour 1,87 mètre.

J’accroche bien : le rythme un jour sur deux me plait, la liberté de faire la séance chez moi, quand je veux, me convient. J’aime bien voir grimper le compteur du Rythme jour après jour. Quand j’oublie une séance, les petits rappels à l’ordre me motivent sans me culpabiliser.

Un constat puis une vraie progression

Le constat après la première évaluation de niveau FizzUp n’est pas brillant : il y a du boulot… Je fais systématiquement les séances complètes avec les modules cardio, abdos, stretching. En 4 ou 5 mois, je progresse pas mal. Les sensations pendant les exercices commencent à changer. Je me souviens en particulier de la différence de perception sur les mountain climber. A la fin de l’été 2017, j’ai perdu du lard. Je donne mes polos taille XXL devenus trop larges, et j’achète un stock de polos taille XL : chemin faisant, j’ai rééquilibré mon alimentation, sans effort, simplement en écoutant mes nouvelles envies. Je gagne en énergie et en dynamisme. J’accroche toujours bien sûr le Rythme FizzUp. Je passe sur le programme DB-600 FizzUp, dédié à la musculation avec haltères et barre.

À la fin 2017, je fais les séances FizzUp depuis 8 mois. Autour du centième entrainement, je me surprends, pendant une séquence de pompes, à ressentir l’impression soudaine qu’on m’a greffé des moteurs dans les bras. Moteurs qui font les pompes à ma place. Je commence à voir dans le miroir un changement de musculature, sur les bras et les épaules, et une diminution notable du tour de taille.

Je continue sur le même rythme en 2018. Je choisis le programme DB-800, suite du programme avec matériel. Je l’ai terminé une fois, et recommencé en alourdissant les haltères. J’en ai un peu bavé sur le choix des haltères : je commence à 2 fois 5 kgs, puis j’achète un coffret de 2 fois 10 kg modulables. Je tente progressivement les exercices avec 2 fois 6 kg, puis 2 fois 8, puis 2 fois 10, 2 fois 12, 2 fois 14, et 2 fois 16. Je stabilise à 2 fois 16 kg sur pas mal d’exercices ; j’enlève du poids sur les écartés où je reste à 2 fois 12.

Où je suis arrivé : -13 kg et plus d’énergie avec FizzUp

Je suis descendu à 89 kg sur la balance. J’ai perdu 13 kg en un peu plus d’un an, avec FizzUp pour seule activité sportive régulière. J’ai regagné un peu de poids – 1 à 2 kg – à partir du printemps 2018, surtout du muscle – c’est ma balance indépendancemètre qui le dit -, visible dans les bras, épaules, pectoraux…. J’ai perdu une taille de pantalon. Une bonne taille de polo. Une ou deux tailles de costume.

fred_plus_d_energie_avec_fizzup_01

Au printemps 2018, deux de mes trois enfants – 26 et 29 ans – démarrent FizzUp à leur tour, et sont aujourd’hui à 55 et 75 séances d’affilée. J’ai désormais intégré FizzUp dans mon quotidien. J’ai passé le cap du rythme des 200 entrainements. J’essaie de tenir le rythme d’un jour sur deux. Si je n’y parviens pas, je fais la séance avec un ou deux jours de retard. J’ai énormément gagné en forme physique, je n’ai plus de douleurs, ni au dos, ni aux épaules. Je me réveille beaucoup plus reposé qu’auparavant. Je n’ai plus de coup de barre en début d’après-midi. J’ai ajouté aux routines FizzUp quelques séances de musculation dans la salle de sport de l’école où je travaille. J’aime voir les échanges – et parfois contribuer – sur le groupe Facebook Team FizzUp qui est très sympa, bienveillant et accueillant.

Mon objectif est de conserver un rythme régulier de sport, sur une base FizzUp, et de rester en forme. Peut-être de recommencer à courir tranquillement, sans lâcher FizzUp 🙂

Si comme Fred ou Virginie, vous sentez une fatigue intense et n’êtes plus satisfait de votre image dans le miroir, réagissez : ayez plus d’énergie avec FizzUp ! Il n’est jamais trop tard pour se transformer.