Avez-vous déjà vu… un hiver sans froid ?

Vous pouvez déjà répondre à l’affirmative. L’hiver a été chaud, très chaud, ou du moins balbutiant. Tantôt un coup de froid, tantôt un coup de chaud. La neige ? Vous l’avez longuement attendue au cours du mois de décembre. Un soleil éclatant et des températures à en faire rosir le Père Noël ont accompagné la bûche et la remise des cadeaux. Si depuis un siècle, les frontières entre les saisons n’ont cessé de s’atténuer, l’hiver 2015-2016 aura-t-il été le plus doux ? Revenons sur cet hiver, qui souhaitait se faire été avant l’heure.

hiver sans froid - 1

Crédit photo : http://www.sudouest.fr/2016/01/27/meteo-la-france-peut-elle-dire-adieu-a-l-hiver-2254478-6110.php

Un nouveau record de douceur

Alors que la rumeur courait, « l’hiver 2015-2016 sera exceptionnellement froid », toutes les attentes ont été déjouées. En décembre, la douceur régnait en maître avec 21°C à Biarritz, 25,4°C à Pau ou encore 12°C à Paris. Avec des valeurs de +10 à +15°C par rapport aux normales de saison, l’hiver 2015-2016 a rapidement pris des allures de début d’été. Le record de douceur était jusque-là détenu par l’hiver de 1989-1990 avec une anomalie de température de +2,5°C. Un record battu avec une anomalie de température de +3°C qui place cet hiver 2016 comme le plus chaud depuis 1900.

Les travaux des climatologues ont démontré une hausse globale des températures depuis plusieurs décennies  de près de +1,4°C pour la France. Le réchauffement s’est particulièrement accentué depuis les années 80. Cinq des six hivers les plus doux, à partir de 1900, se sont d’ailleurs produits après 1990 ! La dépression saisonnière, qui accompagne en règle général chaque hiver, n’aura pas vraiment eu le temps de s’installer cet hiver.

Qu’en est-il des hivers les plus froids ?

hiver sans froid - 2

Crédit photo : http://meteoleman.com/sujet/actu/

En 1956, une vague de froid sans précédent surprit l’Europe et le Maghreb, faisant plus de 1 000 victimes rien qu’à travers l’Europe. Elle toucha la France le 1er février avec dans le nord-est des thermomètres qui affichèrent -20°C, tandis qu’au même moment, il faisait -28°C à Moscou. Des chutes de neige importantes recouvrèrent la France d’un manteau blanc, avec 1 mètre de neige à Saint-Tropez, ou encore 80 centimètres de neige à Bordeaux.

En Italie, la neige ne cessa de tomber pendant plus de 100 heures consécutives, laissant des villages isolés du reste du pays et provoquant dans le Sud des révoltes dues à la faim. La Suède fut complètement isolée du reste du monde, la Baltique s’étant transformée en une épaisse ceinture de glace. Les côtes des Pays-Bas furent elles aussi complètement gelées alors que l’Elbe charria de gros blocs de glace pendant de nombreuses semaines.

Si l’Europe, et notamment la France, a eu chaud cet hiver, qu’en est-il du reste du monde ? Aux Etats-Unis, la tempête Jonas a paralysé les régions de la façade atlantique jusqu’à l’Arkansas, dans le Sud, en janvier dernier. 60 centimètres de neige ont recouvert les rues de Washington et New York, devenues impraticables. Du verglas et des vents à 90 km/h ont complété ce tableau hivernal. Certains New-Yorkais n’ont pas hésité à sortir les skis de fond pour l’occasion.

hiver sans froid - 3

Crédit photo : http://www.cnewyork.net/2016/01/25/photos-new-york-sous-la-neige/

La mort de l’hiver ?

Pour cet hiver sans froid, un anticyclone positionné au sud du continent et des flux de sud-ouest à ouest plaident coupables. L’emballement du thermomètre a été le résultat de cette circulation océanique sans précédent. Hélas, les hivers doux ne seront bientôt plus des exceptions, le réchauffement climatique entraînant progressivement une transformation de nos dites saisons. Nous devrons donc probablement nous habituer à laisser nos doudounes aux placards.

Quelle incidence cet hiver sans froid a-t-il eue sur votre planning sportif ? Si vous n’avez pas repris le sport en 2016, FizzUp vous aidera à vous y mettre.  

À lire également