Nutrition

Bière et sport : 7 mythes qui ont la vie dure

La bière, vous adorez ! Selon vous, il s’agit de la meilleure boisson pour récupérer après l’effort et festoyer à l’heure de l’apéritif ? Malheureusement, le coach FizzUp va mettre à mal le réflexe bière et sport, en dévoilant l’impact de cette boisson très appréciée des sportifs, sur l’organisme.

Mythe #1 : la bière vous hydrate parfaitement

FAUX. La bière accentue le phénomène de déshydratation du sportif, parce qu’elle agit comme un diurétique. Le houblon qu’elle contient encourage le fonctionnement rénal et provoque un besoin impérieux d’uriner. Le volume uriné est en général plus important que le volume d’eau absorbé, ce qui induit une déshydratation importante. Bière et sport sont deux pratiques à différencier si vous souhaitez profiter d’une bonne hydratation au cours de l’effort.

biere_et_sport_03

Mythe #2 : la bière contient des éléments essentiels à la récupération

FAUX. Après l’effort, vous avez besoin de faire le plein de glycogène, de protéines pour aider le renouvèlement des tissus musculaires et de minéraux comme le potassium ou le magnésium, éliminés avec votre sueur. La bière contient principalement de l’éthanol et des glucides. Elle ne répond donc pas à vos besoins après l’effort.

Mythe #3 : la bière permet de lutter contre les crampes

FAUX. Bière et sport ne font pas bon ménage. La bière bloque en effet l’élimination de l’acide lactique produit par vos muscles à la suite d’un effort et qui est à l’origine des crampes.

biere_et_sport_02

Mythe #4 : la bière aide à vous détendre après l’effort

FAUX. La bière reste un alcool. Elle provoque donc une sensation euphorisante temporaire, mais ne favorise pas le sommeil. L’effet de somnolence ressenti après l’absorption d’alcool ne vous procure aucunement un sommeil réparateur.

Mythe #5 : la bière contient beaucoup de protéines

FAUX. La bière est fabriquée le plus souvent à partir de l’orge maltée, une céréale pauvre en protéine et possédant une quantité intéressante en glucides et minéraux. Il ne faut pas confondre bière et levure de bière. La levure de bière est connue pour être riche en protéine végétale. Elle est utilisée dans le processus de fabrication de la bière, mais elle est retirée juste avant sa mise en bouteille. Dommage !

Mythe #6 : la bière est moins calorique que les autres alcools

VRAI et FAUX. Une bière brune ne contient pas le même nombre de calories qu’une bière blonde. Le degré d’alcool fait également varier ce chiffre. 100 mL de bière brune contient 35,5 kcal quand 100 mL de vin rouge (9° d’alcool) équivaut à 53 kcal. Tandis que 100 mL de bière forte de plus de 11° contient 62 kcal.

biere_et_sport_01

Mythe #7 : la bière est une collation idéale après l’entrainement

FAUX. Boire de la bière favorise le grignotage. L’alcool qu’elle contient, entraine une hypoglycémie (plus ou moins forte en fonction de la quantité de bière absorbée), la sensation de faim apparaît alors. Pour compenser cette baisse de glucides, vous aurez tendance à grignoter des aliments inadaptés à une bonne récupération.

Il y a un temps pour tout, même pour boire une bière ! Privilégiez une consommation occasionnelle et restez à l’eau avant, pendant comme après votre entrainement. Bière et sport ne vont plus de pair. Êtes-vous prêt(e) à réduire votre consommation de bière ?