Communauté

Nathalie : son combat contre l’obésité et la maladie

L’obésité n’est pas une fatalité. Il est possible de la surmonter grâce au sport et à un nouveau mode de vie. Nathalie, atteinte de fibromyalgie, vous raconte son combat contre les kilos et la maladie et comment elle mène aujourd’hui une vie épanouissante et positive. Trouvez dans son histoire la dose de motivation dont vous avez besoin pour continuer d’avancer vers votre objectif.

Avant ma bataille contre l’obésité et la maladie

Je m’appelle Nathalie. J’ai 52 ans, un charmant chéri et 2 grands enfants. Le sport a toujours été ma bête noire. J’étais du genre à me faire dispenser ou à sécher les cours de gym dès que l’occasion se présentait. J’ai toujours été un peu ronde jusqu’à l’adolescence. Ensuite cela a pris de plus en plus d’ampleur avec les années, les grossesses, les régimes à effet yoyo où on perd autant de poids que de muscle… Je ne me suis jamais sentie très bien dans mon corps. Enfant déjà, j’étais plus grande et plus développée que les autres filles de mon âge et on me le faisait bien ressentir.

Nathalie_blogCover

Début 2011, suite à un accident de travail, je suis restée plusieurs mois, puis plusieurs années à la maison, avec des complications post-opératoires. J’ai eu l’impression d’être abandonnée par tout mon entourage professionnel. Je ne recevais plus de nouvelles de mes collègues. Mes messages restaient sans réponse. La dépression est arrivée, la mal bouffe, l’ennui, le grignotage et les kilos avec. Je devais déjà tourner autour du quintal et une trentaine de kilos se sont ajoutés.

Au bout de 2/3 ans, des douleurs dans tout le corps sont apparues. J’ai consulté pendant plusieurs mois avant qu’on ne me diagnostique une fibromyalgie. Le professeur qui m’a reçue en 2014 m’a bien fait comprendre qu’avec mes 130 kg, il allait être difficile de rester longtemps autonome. Si je ne réagissais pas, j’avais le choix entre le fauteuil ou l’alitement alors que je n’avais même pas 50 ans.

Ce fut un véritable choc. J’ai consulté un neuro-psychologue et un hypnothérapeute qui m’ont aidée à trouver mon chemin vers une vie meilleure. J’ai pris le taureau par les cornes. J’ai commencé par marcher 400m avant de m’arrêter pour m’asseoir. Il faut les traîner les 130 kg… puis 400 m encore, et ainsi de suite. Au bout de quelques mois, j’ai réussi à perdre à peu près 30 kg.

La renaissance grâce au sport et à une meilleure alimentation

En mai 2015, avec encore 100 kg, je me suis inscrite sans conviction à un programme de fitness de 3 mois sur Facebook. J’en ai eu du mal au début : 49 ans sans sport, ça se sent ! Mais je n’ai jamais lâché. Il y avait une petite communauté très sympa qui m’encourageait comme le faisait déjà ma famille. C’est important d’être entouré ! Je faisais aussi attention à mon alimentation.

obésité 02

En octobre 2015, je suis passée outre mes préjugés et me suis inscrite à la salle de musculation. J’y ai appris beaucoup de choses sur le sport, l’alimentation et les différents entrainements. J’avais perdu environ 15 kg depuis mai et j’ai stagné pendant 8 mois. Je me suis accrochée et j’ai recherché un programme plus personnalisé. J’ai découvert FizzUp qu’une de mes amies suivait déjà. Le concept m’a plu tout de suite et avec les nouvelles rubriques, j’adore ! J’ai le choix de faire ou non les Extras*, selon ma fatigue du jour. J’adore les Focus* et les Challenges Kettlebell* !!!

obésité 03

Je compte bien sur le programme FizzUp pour essayer de raffermir et retendre ma peau. Ma rhumatologue est étonnée des progrès accomplis depuis 2014 tant au niveau du sport que dans ma gestion de la maladie et de ma vie quotidienne. (D’ailleurs, j’apprécie beaucoup les séances de Méditation FizzUp* pour cela.) Elle me rappelle souvent mon attitude de retrait lorsque nous nous rencontrions dans le cadre de la Fibroschool, des séances hebdomadaires avec d’autres malades, un médecin et une psychologue. Elle m’a d’ailleurs demandé de venir témoigner auprès d’autres malades.

obésité 04

Une activité physique régulière et une autre alimentation peuvent faire la différence contre l’obésité. Le sport est devenu ma bouffée d’oxygène. C’est un besoin, une sorte de thérapie. 60 kg perdus maintenant et aujourd’hui, j’ai le corps et le coeur plus léger. Je me sens mieux, plus dynamique, plus tonique malgré la maladie que j’oublie totalement pendant le sport et ça, ça n’a pas de prix, vous pouvez me croire. Je me sens plus combattive vis-à-vis des aléas de la vie et de la maladie. L’obésité n’est pas une fatalité, tout n’est pas rose tous les jours, mais il faut y croire, parce que c’est possible de perdre sans s’affamer et en mangeant de bonnes choses. Alors, elle n’est pas belle la vie ?!

Comme Céline ou encore Steve, Nathalie ose prendre la parole et vous raconte son histoire pour que l’obésité ne soit plus un frein à votre bonheur. Armez-vous de courage et faites confiance au coach FizzUp pour vous guider sur le chemin de l’épanouissement personnel.

*Fonctionnalité FizzUp PRO

The Author

Staff FizzUp

Staff FizzUp

Composée de rédacteurs passionnés, la Team FizzUp a pour seul but de motiver la communauté par des articles instructifs et divertissants. L’esprit de collaboration est au centre de cette équipe que ce soit au travail ou à l’entrainement dans la FizzUp Box.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *