Nutrition

Le goûter : à proscrire ?

Le goûter, c’est le moment privilégié des enfants après une journée d’école. De nombreux adultes s’accordent aussi cette pause gourmande. Alors, le goûter pour les adultes : à choisir ou à bannir ?

Le goûter ne date pas d’hier

Le goûter, ce moment de plaisir du milieu de journée, existe depuis la Renaissance. Les aristocrates de cette période se retrouvaient pour prendre une collation composée de fruits, de confiseries et de vin.

goûter 01

Quelques siècles plus tard, dans les années 50, Mendès-France instaure le goûter dans les écoles afin de lutter contre la dénutrition et l’alcoolisme précoce dans la France d’après-guerre. Du lait et des morceaux de sucre étaient distribués aux enfants. Depuis cette période, le goûter perdure dans les cours de récréation, mais pas que…

61% des Français grignotent entre les repas

En rentrant de l’école, le goûter est l’étape incontournable des enfants. Si les enfants mangent un goûter, ce n’est pas pour rien. Il se fait habituellement entre 16 et 17h, et est nécessaire pour tenir jusqu’au dîner. Il permet par exemple aux enfants de faire le plein d’énergie après avoir réfléchi toute la journée à l’école. C’est pour cette raison que les adultes sont de plus en plus nombreux à succomber. Aussi appelé collation, le goûter peut être considéré comme un quatrième repas et à toute sa place dans votre alimentation. Il est utile pour les adultes qui ont une activité intense, qui souhaitent réguler leurs poids et éviter de grignoter.

Dans l’après-midi, vous avez parfois tendance à manger quelques “cochonneries” pour patienter jusqu’au dîner. Vient alors l’heure du repas, et vous n’avez presque plus faim. Pourtant, quelques heures après, alors que vous êtes devant la télévision, l’envie vous prend de manger du chocolat. Le grignotage est mauvais pour votre santé, parce que vous êtes attiré préférentiellement par ce qui est sucré et gras. Ceci entraine un déséquilibre des apports alimentaires, et à terme, le risque de prise de poids augmente.

goûter 02

D’après l’étude Nutrinet Santé, 61% de la population grignotent entre les repas. L’apport moyen de ces grignotages réguliers est de 500 kcal/jour, ce qui représente un quart des apports journaliers. Pour remédier à ces grignotages intempestifs, prenez un goûter ! Il régulera votre prise alimentaire tout au long de la journée, et vous aidera à moins manger le soir.

Quel goûter choisirez-vous ?

Le goûter doit rester équilibré sans proscrire la notion de plaisir. C’est une vraie pause au milieu de la journée qui vous permet de décompresser et de reprendre de l’énergie.

Il existe des combinaisons infinies de goûter équilibré. Optez pour les fruits qui sont rassasiants et riches en fibres. Ils apportent une dose de sucre naturel afin de vous donner un regain d’énergie. Vous pouvez consommer un fromage blanc, une portion de fromage avec une tranche de pain complet ou un verre de lait. Les produits laitiers sont riches en calcium et en protéines. Laissez-vous tenter par 2 carreaux de chocolat noir avec 70% de cacao minimum. Pour une hydratation optimale, prenez une tasse de thé, de tisane ou un grand verre d’eau. Ces astuces peuvent souvent suffire à couper la faim.

goûter 03

Si vous êtes plutôt salé, vous pouvez manger des crudités tels que des bâtonnets de carotte, des rondelles de concombre ou encore une poignée d’olives vertes.

Si vous réalisez votre séance FizzUp ou faites du sport, vous devez privilégier l’apport en glucides qui est le carburant principal de vos muscles, ainsi qu’un apport en protéines. Le goûter des sportifs peut se composer de fruits secs, d’une poignée d’oléagineux (quelques amandes ou noisettes), de barres de céréales maison à base de flocon d’avoine, d’un oeuf dur ou d’une tranche de jambon.

Grâce à votre coach FizzUp, vous savez désormais que le goûter n’est pas à proscrire et qu’il est même recommandé si vous en sentez le besoin. Alors, n’hésitez plus et conservez cette habitude que vous avez depuis l’enfance !

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *