Nutrition

#2 L’intestin, clé de voûte du système immunitaire

Voici le deuxième principe de notre série d’articles dont la thématique est : L’alimentation, votre première médecine ? Aujourd’hui, zoom sur le rôle essentiel de l’intestin sur la régulation et l’efficacité de votre système immunitaire.

à propos de l’auteur

anthony-berthouCet article est écrit par le nutritionniste Anthony Berthou, spécialiste du sport-santé. Il partage sur son blog son approche de la nutrition : permettre à chacun d’être acteur de sa santé grâce à une alimentation saine, une pratique sportive régulière et la pleine conscience de sa démarche.

L’intestin, le nerf de la guerre ?

Intestin, 2ème cerveau du système immunitaire

Saviez-vous que l’intestin est au cœur de notre santé ?

Chacun d’entre nous possède un trépied intestinal aux rôles et caractéristiques souvent insoupçonnés :

La flore intestinale : 100 000 milliards de bactéries cohabitent dans notre intestin en permanence, soit 10 fois plus que nous n’avons de cellules dans l’organisme. Ces bactéries sont essentielles à notre bonne santé :

  • Elles limitent l’implantation des agents (virus, bactéries) pathogènes ;
  • Elles contribuent à la synthèse de certaines vitamines B et K, elles participent au métabolisme du cholestérol et des acides biliaires ;
  • Elles participent à la régulation du transit et à la digestion du lactose ;
  • Elles participent à la maturation du système immunitaire.

La muqueuse intestinale : plus de 300m2 de surface recouvrent notre intestin.

Le système immunitaire : plus de 70% du système immunitaire est en relation directe avec cet écosystème intestinal. C’est notamment à partir de l’intestin que  les cellules immunitaires acquièrent leurs capacités à réguler l’équilibre complexe entre la défense contre les agents pathogènes et la tolérance vis-à-vis des protéines de l’organisme ou de certaines protéines alimentaires. La flore intestinale est particulièrement importante puisqu’elle produit des messagers de l’immunité (les cytokines), favorisant soit la défense, soit la tolérance immunitaire.

A noter par ailleurs que 95% de la sérotonine est fabriquée par les cellules nerveuses présentes dans l’intestin : en effet, le système nerveux entérique est composé de 200 millions de neurones ! L’intestin est d’ailleurs appelé « second cerveau » du fait des relations étroites existant entre cet organe et notre comportement grâce au nerf vague. Il suffit de constater les effets du stress sur le transit pour comprendre les interrelations entre ces deux organes.

Préservez votre flore intestinale

Prenez soin de votre intestin - système immunitaire

Toute perturbation de cet écosystème intestinal peut donc avoir des répercussions insoupçonnées, bien au-delà de l’inconfort digestif. De nombreux facteurs peuvent en être à l’origine : prise d’antibiotiques ou d’anti-inflammatoires, stress, pratique sportive intensive, mastication insuffisante, consommation excessive de glucides ou de protéines. L’agression de cet écosystème intestinal, en particulier de la muqueuse, peut provoquer une perméabilité accrue de l’intestin. Pour faire simple, il devient une passoire ! Les conséquences vont dépendre de la nature de la flore intestinale et de la prédisposition génétique de chacun : votre organisme peut notamment réagir contre certains peptides ou protéines alimentaires, en particulier issus de lait de vache et de gluten. Il peut s’en suivre :

  • Des troubles fonctionnels intestinaux : inconfort digestif, ballonnements, troubles réguliers du transit (diarrhées, constipation chronique, alternance diarrhées/constipations), colites, inflammations intestinales ;
  • Des troubles inflammatoires chroniques extra-digestifs : tendinites, troubles ostéo-articulaires, douleurs musculaires chroniques ;
  • Des troubles de l’immunité : bronchites, asthme, otites, angines, sinusites ou rhinites à répétition, rhume des foins, maladies coeliaques, intolérances alimentaires, allergies, polyarthrite rhumatoïde, sclérose en plaque, lupus, sclérodermie, maladie de Crohn, rectocolite hémorragique ;
  • Des troubles fonctionnels tels que migraines, syndrome de Ménière, acné,  eczéma, urticaire,  schizophrénie ou encore autisme.

L’intestin, clé de voûte de votre système immunitaire.

Restaurez l’équilibre de la flore intestinale grâce à une complémentation de probiotiques de qualité : le choix des souches bactériennes, leur nombre, le mode de consommation, les moyens mis en œuvre par le fabricant pour assurer leur viabilité tout au long de la durée de vie du produit et au cours de la digestion seront des critères de choix déterminants. Le recours complémentaire à des micronutriments essentiels aux cellules intestinales peut par ailleurs être nécessaire : glutamine, curcuma et nutriments antioxydants.

En fonction des troubles fonctionnels et/ou pathologies existantes, limitez voire supprimez ponctuellement les protéines de lait de vache pour les remplacer par des produits à base de lait végétal, de lait de chèvre ou de brebis. Dans les cas les plus importants, l’éviction des protéines de gluten pourra se justifier et méritera au préalable un accompagnement par un professionnel de santé spécialisé en micronutrition, à même de déterminer le niveau et la durée d’éviction.

Maintenant que vous avez pris conscience que votre intestin est comme un « second cerveau » et que si vous le renforcez, vous boostez vos défenses immunitaires, vous êtes prêt pour découvrir les clés pour éliminer efficacement vos toxinesRestez connecté !

The Author

Anthony Berthou

Anthony Berthou

Nutritionniste spécialisé en micronutrition et en sport-santé, Anthony BERTHOU livre ses conseils sur le blog FizzUp et collabore à la rédaction du guide nutritionnel FizzUp PRO.

Spécialiste du sport-santé, il intervient depuis plus de 10 ans auprès d'équipes de France et Olympiques et enseigne également dans des universités internationales.

Il aime partager sur son site son approche de la nutrition, qui correspond à celle proposée par FizzUp PRO : permettre à chacun d'être acteur de sa santé grâce à une alimentation saine, une pratique sportive régulière et la pleine conscience de sa démarche.

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *