Nutrition

Le gluten : le nouvel ennemi de notre santé ?

Depuis peu, de nombreuses voix s’élèvent contre les aliments contenant du gluten. Décrit comme responsable de maux intestinaux, dermatologiques ou inflammatoires, quelle est la réelle responsabilité du gluten dans la mise en place de ses troubles ? Le régime sans gluten est-il à privilégier ? Après l’analyse du thé détox, le coach FizzUp vous livre son expertise sur le gluten.

Qu’est-ce que le gluten ?

Le gluten est une protéine que vous retrouvez dans le blé, l’orge, le seigle ou encore l’avoine, et qui est composée de deux structures protéiques différentes : les gluténines et les glyadines. Il permet notamment à une pâte de lever et de fermenter.gluten_pain

L’une des premières céréales à en contenir, que nous appelons aujourd’hui blé, mais que les scientifiques appellent plutôt petit épeautre (ou Triticum Monococcum), est apparue il y a 10 000 ans entre l’Égypte et la Mésopotamie. Utilisé de façon importante depuis toujours et dès le début de l’agriculture, ce blé n’a cessé de subir des mutations génétiques, induites par la sélection des grains, l’hybridation (c’est-à-dire le croisement des espèces les plus productives) et la transplantation des plans dans d’autres milieux pour les mettre à rude épreuve.

Le gluten : jugé coupable ?

Ces transformations ont-elles un véritable impact sur votre santé ? Pr Jean Seignalet, spécialiste de la question, émet l’hypothèse que le gluten aurait subi trop de modifications génétiques pour que les enzymes digestives d’une grande partie de la population humaine puissent le reconnaitre et le digérer convenablement. Ce sont ces modifications qui seraient à l’origine de nombreux troubles et pathologies humaines liées au gluten.

L’oeil de l’expert

Anthony Berthou, nutritionniste et expert sport-santé FizzUp, vous explique l’origine du mal, qui proviendrait d’une hyperperméabilité de la muqueuse intestinale humaine. Décryptage :

Hyperperméabilité intestinale

« La muqueuse intestinale est le siège de l’assimilation de l’eau et des nutriments. Elle assure aussi le non-passage des éléments pathogènes, des toxines et des protéines alimentaires. Cette muqueuse est très fragile du fait de sa finesse. De nombreux facteurs peuvent l’agresser, comme notamment un excès de glucides ou de protéines animales. Une flore intestinale perturbée ou une agression répétée de la muqueuse peut engendrer une hyperperméabilité intestinale, à l’origine d’un passage anormal des protéines ou des toxines à travers la muqueuse. Certains individus tolèreront ces protéines alors que d’autres pourront déclencher des réactions, soit de type inflammatoire, soit de type immunitaire, et ce de manière très variable.»

Le système immunitaire peut alors réagir de façon inadaptée et entrainer des symptômes variables allant de la simple inflammation intestinale localisée à la maladie auto-immune. Or l’une des protéines alimentaires impliquées dans ce mécanisme n’est autre que le gluten. Mais comme le montre Anthony Berthou, ce n’est pas tant la protéine en elle-même qui pose problème, mais la réponse de l’organisme à cette protéine.

Éléments scientifiques à l’appui

Des chercheurs du centre médical de l’Université de Columbia viennent de publier une étude confirmant l’existence d’une sensibilité humaine générale accrue au gluten. Elle démontre l’activation du système immunitaire chez des personnes présentant des troubles en réponse à l’ingestion de blé. Pour l’expérience, les chercheurs ont suivi 80 sujets, qui reportaient leur impression et répondaient à différents questionnaires pour déterminer leur confort intestinal et global après l’absorption ou non d’aliments contenant du gluten. Ces individus n’étaient pas diagnostiqués comme porteurs de maladies coeliaques (intolérance au gluten). Tous se sont pourtant plaints de troubles après avoir mangé du blé, du seigle ou de l’orge. Or ces céréales contiennent toutes du gluten. Après une période de 6 mois sans ingestion de gluten, les sujets notaient une large amélioration de leur confort intestinal.

« Sans gluten », l’arme idéale ?

gluten_blé

La réaction de l’organisme au gluten est variable et prend de multiples formes selon chaque individu. Adopter une alimentation sans gluten lorsqu’aucun trouble n’est pas constaté, relève plutôt de l’effet de mode que d’une nécessité physiologique. Le gluten n’est pas l’ennemi de tous. Il est intéressant que vous en connaissiez plus à son sujet.

Quel mode d’alimentation choisir ?

Si vous n’avez jamais constaté de désagréments intestinaux ou dermatologiques en consommant régulièrement du pain, des pâtes et autres aliments contenant du gluten, il n’est pas nécessaire de bouleverser totalement votre alimentation. Sachez qu’il est toutefois possible de vous protéger de ses éventuels désagréments en ayant recours à d’autres glucides et farines pour vos tartes, quiches et pains. En effet, le riz, le quinoa, le sarrasin, le maïs, les patates, les légumineuses, le millet et toutes les farines associées sont des aliments bruts, non dérivés du blé, qui ne comportent pas de gluten.

Qu’en est-il des produits industriels estampillés « sans gluten » ou « gluten free » ?

Gluten Free

« Remplacer des produits industriels classiques (pâte à tarte, chips, pizza, pain de mie, etc.) par les mêmes produits, sans gluten, c’est prendre le problème de la nutrition à l’envers, comme on a pu le faire pendant des années avec les produits light. On cherche alors à remplacer le dit coupable par tous les moyens. (…) Ne soyez alors pas étonnés que les industriels le remplacent par autre chose, d’autant plus sur un marché en pleine expansion : sucre, émulsifiants, épaississants, acidifiants, etc. La liste est longue et loin d’être plus bénéfique sur le plan nutritionnel. »

Notre expert nutrition FizzUp, Anthony Berthou, a parlé. Les produits industriels sans gluten sont tout aussi mauvais que les produits industriels qui en contiennent. Il s’agit d’aliments transformés, mélangés à diverses substances chimiques ou animales, toutes de piètre qualité nutritionnelle. Plutôt que d’être victime du marketing industriel, consommez local et de manière réfléchie, sans céder à la tentation des phénomènes de mode. Pensez aux fruits et légumes de saison. Privilégiez des produits bruts comme ceux cités précédemment, et donc non transformés. Le guide nutritionnel FizzUp peut vous aider à faire les bons choix nutritionnels et à changer simplement vos habitudes alimentaires. Plus de 150 astuces, recettes et conseils vous attendent dans votre application pour adopter une alimentation respectueuse de vos besoins.

Restez maître de votre alimentation et des conséquences qu’elle implique sur votre santé grâce au coach FizzUp. Et vous, plutôt gluten free ou pain blanc à chaque repas ?  

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *