Nutrition

6 Conseils pour limiter les excès pendant les Fêtes sans se priver

Les repas de fêtes approchent. Vous imaginez déjà vos bonnes résolutions en vous disant que tout cela peut bien attendre le 1er janvier. Savez-vous qu’avec quelques conseils faciles à appliquer, vous pouvez limiter les excès voire éviter la prise de poids pendant les fêtes ? Grâce à ces 6 conseils pratiques, découvrez la marche à suivre pour passer de bonnes fêtes de fin d’année en évitant les désagréments sur la balance.

1 | Ne sautez pas de repas avant le dîner de Noël

Une étude de l’Ohio State University menée en 2015 démontre les effets néfastes de la diète sur les variations de poids. Deux groupes de souris ont été étudiés. Le premier groupe avait un accès illimité à la nourriture. Le second groupe était nourri une seule fois par jour pour le même apport calorique. Le résultat de cette expérience est clair, les souris du deuxième groupe n’ont pas perdu de poids et elles ont même développé des réserves adipeuses autour de la ceinture abdominale.

L’explication de ce phénomène est liée à la production d’insuline. Le foie régule le taux de glucose en le libérant progressivement et perpétuellement dans le sang. Lorsque vous mangez, le pancréas va sécréter de l’insuline qui va faire réagir le foie pour qu’il stoppe la production de glucose.

limiter les exces 01

Cette expérience a prouvé que pendant une diète votre foie développe une résistance à l’insuline et continue à produire du glucose même après avoir recommencé à manger. Le glucose se retrouve en excès et ne peut pas être entièrement consommé par les muscles. Cet excédent est alors transformé et stocké en graisses autour du ventre. Sauter des repas ne vous aide donc pas à perdre du poids, mais favorise au contraire l’apparition de graisses. Vous pensez limiter les excès, mais c’est tout l’inverse qui se produit.

Le conseil FizzUp : Avant le dîner de Noël, mangez normalement au petit-déjeuner et au déjeuner.

2 | Prenez le temps de manger

Lors du repas de Noël, ne mangez pas précipitamment. Il vous faudra 15 à 20 minutes pour que la sensation de faim disparaisse. 20 minutes après le début de la mastication, votre cerveau va sécréter un neurotransmetteur, appelé histamine. Il joue un rôle important dans la régulation de l’horloge biologique, l’attention, la vigilance ou encore dans l’alimentation.

Il est responsable de l’envoi du message de satiété. Ce signal stoppe la sensation de faim, chaque bouchée supplémentaire n’est donc que gourmandise. Lorsque la satiété vous gagne, il est donc temps de penser à arrêter de manger et de limiter les excès.

Le conseil FizzUp : Une dernière bouchée pour le plaisir, mais n’abusez pas trop !

3 | Organisez correctement votre repas pour limiter les excès

Pour éviter de ne plus avoir assez de place au moment de la fameuse bûche de Noël, servez-vous des portions plus petites à mesure que le repas avance. Commencez par les aliments à faible indice glycémique comme les légumes et la viande (hors charcuterie).

Ensuite, dirigez-vous vers les féculents, à indice glycémique plus élevé, en favorisant les aliments riches en fibres comme le pain, les céréales ou le riz complet. Vous terminez par la touche sucrée à indice glycémique élevé, en prenant une petite portion équivalente à la faim qu’il vous reste. Si vous avez suivi notre conseil et avez pris le temps de déguster vos plats, la sensation de faim se sera estompée et vous pourrez vous servir une petite part de dessert sans ressentir de frustration.

Le conseil FizzUp : Faites attention à l’index glycémique des aliments pour limiter les excès.

Pourquoi l’indice glycémique est-il important ?

Le glucose, aussi appelé sucre, est une importante source d’énergie. Il s’agit du carburant de votre organisme, qui est transformé et stocké en tissus graisseux, une fois que vos muscles ont consommé tout le glucose dont ils avaient besoin.

Le soir, votre organisme ne nécessite pas un apport important en glucose puisque votre activité physique est moins importante. Les aliments à indice glycémique élevé apportent bien trop de sucres, il est donc nécessaire d’en réduire la consommation au dîner.

4 | Limitez les matières grasses saturées

Les matières grasses, ou lipides, ont bien évidemment leur place dans votre alimentation. Elles offrent une multitude de bienfaits à votre corps en apportant des acides gras essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Elles sont sources d’énergie, interviennent dans la régulation de la température corporelle et permettent une meilleure assimilation des vitamines A, D, E et K.

limiter les exces 02

Malgré ces bienfaits, il est important de savoir qu’il y a matière grasse et matière grasse : les acides gras insaturés et les acides gras saturés. Notez que chaque aliment contenant des acides gras renferme ces deux types de gras, ce sont les proportions qui varient.

Les acides gras insaturés, rassemblant les omégas-3, omégas-6 et omégas-9, sont considérés comme de « bons gras » puisqu’ils sont bénéfiques pour votre fonction cardiovasculaire.  Vous les trouverez principalement dans les huiles végétales et les arachides, mais certains aliments comme le crabe et le saumon ont une bonne proportion de « bons gras ».

Les acides gras saturés, bien qu’ils soient aussi bénéfiques pour la santé, doivent être consommés en quantité limitée. Ils seraient responsables « mauvais cholestérol » et favoriseraient la formation de dépôts dans les artères, ce qui les rendrait également nocifs pour votre santé cardiovasculaire. Les acides gras saturés sont présents dans les produits d’origine animale (viandes grasses, fromage, beurre), mais aussi dans les produits frits, panés, les viennoiseries et les pâtisseries. Certaines huiles végétales en contiennent également, notamment l’huile de palme.

Le conseil FizzUp : Optez pour une consommation raisonnable d’acides gras et accompagnez-la d’une activité physique régulière.

5 | Alcool ?…. À consommer avec modération

Vous l’aurez compris, les fêtes sont un moment de plaisir où il n’est pas question de vous priver des bonnes choses. Le tout est de savoir profiter et de limiter les excès. Cela vaut aussi pour les boissons alcoolisées.

Souvent très sucrés, les cocktails jouent un rôle non négligeable dans la prise de poids et sont donc à éviter. En revanche, vous pourrez déguster avec modération une coupe de champagne ou un verre de vin, deux boissons qui possèdent un indice glycémique bas. L’abus d’alcool a de nombreux effets néfastes comme l’altération de l’attention, du temps de réaction ou de la mémoire.

Le conseil FizzUp : Vous savourerez davantage ces moments heureux et conviviaux en contrôlant votre consommation d’alcool.

6 | Faites une balade digestive après le repas

Faites une petite activité après le repas. Aidez à débarrasser, faites la vaisselle ou profitez des bienfaits d’une balade digestive pour admirer les décorations de Noël. Cette marche vous permettra de consommer en partie le sucre qui a été libéré dans le sang.

S’il est recommandé d’attendre 2 heures après avoir mangé pour pratiquer une activité sportive, vous pouvez réaliser un Challenge FizzUp* de 5 à 10 minutes maximum. Vous ferez baisser le taux de sucre dans votre organisme et réduirez considérablement la quantité de glucose qui sera transformée en graisse pendant la nuit.

limiter les exces 03

Le conseil FizzUp : Profitez pleinement des repas de fêtes sans redouter votre prochain passage sur la balance. En suivant ces conseils, vous aurez une longueur d’avance sur vos bonnes résolutions de janvier. Nous vous souhaitons de passer de belles fêtes et d’agréables moments avec vos proches.

Vous savez désormais comment éviter le fiasco nutritionnel. Les valeurs nutritionnelles de votre repas festif n’ont plus de secrets pour vous. Quelles sont vos astuces salutaires pour la période des fêtes ?

*Fonctionnalité FizzUp Premium

1 Comment

  1. 23 décembre 2016 at 20 h 48 min — Répondre

    Moi je fais juste tout ce qu’il ne faut pas faire… Mais c’est tellement bon!

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *